Interviews …

Quelques semaines après la reprise, Jérémy, Marc et André nous font part de leur impressions en glissant aussi quelques mots sur les championnats du monde

Jérémy Audric
Jusqu’a présent tout se passé bien, l’intégration se passé en douceur, même si cela est dur il me semble que nous bossons bien : l’athlé est particulièrement difficile, mais c’est le lot de chaque reprise … Nous avons tous hâte d’une chose c’est que la compétition reprenne, mais les matchs amicaux vont nous permettent de patienter en attendant le retour des internationaux qui évoluent actuellement aux championnats du monde… Quoi qu’il en soit je me suis bien fait à Poitiers même si je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir les alentours/p>

Marc Zopie
Actuellement se déroule les championnats du monde, tu as fait la préparation avec l’équipe de France, le staff a longuement hésité entre toi et Kevin Le Roux… Sais-tu pourquoi Kevin t’a été préféré ?
Kevin et moi avons un jeu similaire, il a sans doute quelques qualité en plus que moi dont le service : il est plus affuté que moi sur ce secteur. Par ailleurs je pense que le fait qu’il ait évolué la saison dernière avec Pierre Pujol a aussi fait pencher la balance de son coté. Quoi qu’il en soit je ne suis pas déçu d’avoir quitté le groupe car je ne pensais pas en fait de saison dernière intégrer le groupe France… Loin s’en faut ! A cette époque, j’aurais signé de suite pour faire partie du groupe quitte à la quitter au dernier moment. Je ne m’attendais déjà pas à faire partie de la A’ alors l’équipe A moins encore. Une belle première année en bleu même si en contrepartie je n’ai pas eu beaucoup de vacances. Aujourd’hui je suis le parcours des bleus depuis Poitiers ou j’ai repris l’entrainement… C’est assez dur de repartir sur des fondamentaux alors que j’étais en fin de préparation sur le collectif… L’arrivée des matchs amicaux sera appréciée par nous tous.

André Lopès
L’accueil a été vraiment amical, tout le monde est aux petits soins pour nous. Nous sommes dans de bonnes conditions pour travailler. L’intégration se passe bien dans une préparation physiquement difficile, en dehors de cela tout va pour le mieux. La préparation est le lot de chaque groupe en début de saison, le début de la saison sera vraiment intense et une bonne préparation est indispensable pour passer autant de matchs en si peu de temps… D’ici le début du championnat, il me reste un élément important à travailler : mon français. J’arrive à comprendre quelques peu mais pour converser c’est une autre affaire. Personnellement les matchs amicaux sont moins importants que le français pour avoir une meilleure intégration au sein de l’équipe et du club. Je en souhaite pas seulement communiquer avec Carlos ou Nuno mais je préfère pourvoir échanger avec tous. J’espère que dans un moi je pourrais me débrouiller. J’ai déjà commencé à découvrir les alentours avec Carlos comme le centre de Poitiers ou le bois de st Pierre où nos enfants ont apprécié les animaux. Contrairement à Maaseik, Poitiers est une plus grande ville avec un historique important et vraiment agréable.

Regardes tu les championnats du monde
Bien sur ! Contre les tchèques, j’avais espoir que la France passerait, mais contre les bulgares j’aurais plutôt parié pour une défaite française. J’ai été agréablement surpris et heureux pour les français en voyant leur envie, leur détermination et l’esprit de groupe. Naturellement j’aurais préféré jouer dans ces championnats, mais je suis heureux pour mes amis qui réussissent. Je leur souhaite naturellement d’aller le plus loin possible.